Ecureil au camping du pont à Gignac Logo Camping du pont Carte camping du pont à Gignac Logo Welcome Camping

Gignac et son Patrimoine Historique

GIGNAC est un village médiéval du cœur de l’Hérault où l’on fête traditionnellement pendant l’Ascension l’âne sauveur de l’invasion sarrasine,
idéalement situé au pied des Cévennes entre mer et montagne, au cœur du Languedoc-Roussillon, dans la Vallée de l’Hérault,
• A 200 m du Vieux Pont de GIGNAC sur l’Hérault,
• A 800 m du cœur du village,
• A 1 km de l’Eglise Notre Dame de Grâce édifiée au XIVème siècle suite à un miracle, la Vierge ayant redonné ses sens à un aveugle, sourd et muet.
• A 10 km de la cité médiévale SAINT-GUILHEM-LE-DESERT,
• A 15 mn de MONTPELLIER et à 30 mn du littoral, où vous pourrez découvrir tous les plaisirs et loisirs de la montagne et de la campagne sous un ciel toujours bleu.

LE PONT DE GIGNAC (18ème Siècle)

LE CHEMIN DE CROIX ET SES CHAPELLES

L’ÉGLISE NOTRE DAME DE GRACE

Pont de Gignac

LA TOUR DU CASTELLAS

LA TOUR DE L’HORLOGE

LA FONTAINE CARRIERE

Le Folklore

Les traditions locales et folklores sont très ancrés dans la Vallée de l’Hérault et se perpétuent de générations en générations.
Au printemps, les villages vous invitent à leurs fêtes traditionnelles.
Si vous aimez danser, chanter et vous amuser, vous serez ravis de participer aux carnavals et fêtes des animaux totémiques.
Lors des manifestations culturelles, les habitants de certains villages font défiler un animal totémique.

A GIGNAC, tous les ans, en mai, le village fête l’Ascension en célébrant l’Âne Martin, l’animal totémique.
La légende raconte qu’au Jour de l’Ascension 719, un âne aurait réveillé les Gignacois par ses braiements
alors que les sarrasins s’apprêtaient à envahir le village. L’Âne aurait ainsi permis de repousser l’invasion.
Dès lors, il devint l’animal totémique de GIGNAC.

Chaque année, cet évènement pittoresque est célébré le jour de l’Ascension.
Dès la veille à 19 Heures, l’âne représenté avec une grande armature recouverte d’une robe bleue,
surmontée d’une tête dont les mâchoires s’entrechoquent bruyamment, est promené dans les rues, entouré de danseurs costumés.
Les mimes et les danses commencent alors au son du fifre et du tambour et se poursuivront le jour de l’Ascension.

LA TRADITION À L’HONNEUR AVEC LA FÊTE DE L’ÂNE MARTIN ET SA PROCESSION PLACE SAINT-PIERRE LE JEUDI DE L’ASCENSION

Le SENIBELET commémore la résistance héroïque des habitants de GIGNAC face aux envahisseurs sarrazins.
Ce combat mimé se produit parallèlement à la fête de l’âne, le jour de l’Ascension.
L’homme représentant le sarrazin enfile plusieurs bonnets de coton avant de poser un lourd casque de métal sur sa tête.
Il a pour seule arme un long bâton d’alisier représentant une épée.
Les Gignacois, quant à eux, ont pour armes des racines de “trentanel” provenant des garrigues environnantes et un coussin en paille pour se protéger le dos des coups violents donnés par le Sarrazin.

L’IMPRESSIONNANT SENIBELET, SIMULACRE DE COMBAT ENTRE DEUX GIGNACOIS ET UN SARRAZIN

Le Sport Tambourin

Jeu de balle descendant de la Longue Paume.
Il a, par des formes variées, traversé les civilisations pour arriver au siècle dernier (1870) à sa forme moderne et prendre alors le nom de l’instrument utilisé pour frapper la balle.
Le tambourin se pratique à tout âge, en plein air ou en salle.
Discipline à la fois collective et individuelle, d’un coût modeste, facile d’accès, le tambourin peut être pratiqué en compétition au plus haut niveau par des athlètes hommes ou femmes.
Il peut aussi être proposé comme sport de loisir (sport pour tous).
Les aires de jeux sont faciles à improviser puisqu’une surface plane bien dégagée autorise une pratique immédiate une fois tracées les limites de l’aire de jeu.
Ce sport se pratique sur des terrains en terre battue ou bitume durant la période estivale avec des équipes composées de cinq joueurs.
A NOTER que la communauté de communes Vallée de l’Hérault organise, chaque année, UN TOURNOI INTERCOMMUNAL AU MOIS D’AOÛT.

QUELQUES MATCHS DE TAMBOURIN A GIGNAC

Nos Partenaires